Le Florida adhérer
Le Florida
Méga menu

Recherche

Retour à l'agenda
Concert
TRIBUTE ROCK’N ROLL & PUNK
Samedi 30 Mars 2024 - 20h30

BÖMBER FEST : BÖMBER + RIP + RAMONES’NOT DEAD

Le Florida

Tarif unique : 10€

Restauration sur place avec les Crêpes & Galettes de Mathilde.

Acheter ma place

BÖMBER ! Ils étaient là dès l’ouverture du Florida, pionniers de la scène métal à l’époque, deux membres du groupe ont fait partie du cultissime groupe Mental Treason… Ils ont répété plus de 15 ans dans les studios du Florida. Cette soirée est une carte blanche que leur offre le Florida.

Au programme de cette soirée :
– l’expo de Salomé Pérignon (vernissage la veille),
– du pole dance avec Mélissa Bisson (de Meliart),
– du rock’n roll et d’autres surprises !

Le Bömber Fest commence la veille avec le vernissage de l’expo de Salomé Pérignon et le concert de Skull dans le bar :

BÖMBER

Bömber c’est le tribute band de Motörhead du grand sud-ouest !
Ils continuent à faire vivre les légendaires Mötorhead : 40 ans d’existence et de tournées furibondes dans le monde entier, plus d’une vingtaine d’albums et des textes toujours subtils et soignés sont le fuel qui alimente la flamme de Bömber dès qu’ils mettent un pied sur scène !

Né en 2009 de l’envie de jouer une musique fédératrice et sympathique tout en restant quand même dans un style « metal’n’roll » et plein de vie, le maître mot étant le fun, une seule ligne de conduite : MOTÖRHEAD (mais sur la roue arrière).
Le groupe se stabilise en 2011 avec Ben au chant et à la guitare rythmique, Steph à la basse et au chant, Manu à la guitare et aux solos, et Fred à la batterie et au chant. Bömber enchaine les concerts surtout dans le milieu « Biker » dans lequel il remporte un succès croissant. Fin 2015, un dernier changement de line-up avec l’arrivée de Joss derrière les fût en remplacement de Fred, renforçant une formation plus expérimentée et professionnelle que jamais, prête à faire retentir la messe rock’n’metal du regretté père Lemmy aux quatre coins du monde, avec plus de deux heures de chansons parmi les plus emblématiques de la carrière de Motörhead, telles des hymnes aux dieux du rock’n’roll.
Pas de cookies pas de vidéo…

RIP

RIP ou Rock In Peace s’attaque à un autre monument du rock : AC/DC ! Est-il utile de parler d’un groupe qui a vendu plus de 200 millions d’albums dans le monde entier ? C’est un hommage avec un grand « H » qui leur sera rendu sur scène par les membres de RIP (un « H » de la taille de la démesure d’un groupe qui a fêté ses 50 ans de carrière en décembre dernier).

RIP, Rock In Peace est avant tout une bande de potes ayant tiré le nom du groupe dans une vieille chanson pas très connue des premiers enregistrements d’AC/DC ! (Eh oui !)
Cinq potes regroupés autour de leur passion commune pour les légendes australiennes (et la bière aussi).
Les fondateurs, qui sont aussi littéralement les « fondations » de RIP, Tigne et David, respectivement le guitariste rythmique, l’horloger du riff et David, Mr. métronome et rocker dans l’âme, seront rejoints à la basse par Sylvain, le headbanger fou et fan puriste.
Plus tard, suite à plusieurs virages, départs et désorganisations, ils croiseront la route de Sandra qui a su donner un nouveau souffle au groupe grâce à sa fraicheur, son énergie et son assiduité.
Et Enfin, le destin s’est occupé de mettre sur la route du groupe la réincarnation de Bon Scott et Brian Johnson en la personne d’Yves ! La légende raconte qu’il a découvert son don en chantant sous la douche !
Ensemble, ils s’acharnent à restituer au public la puissance, le son, la rigueur et la folie d’AC/DC avec le plus de passion possible ! As rock as possible ! Attachez les dentiers et les perruques, avec eux, les
amplis sont réglés à 11 !
Pas de cookies pas de vidéo…

RAMONES’NOT DEAD

On continue avec Ramones’not dead, dont le nom dit déjà tout. Les 2 263 concerts à leur actif en 22 ans de carrière ont fait entrer les Ramones au panthéon des groupes cultes dont l’énergie perdure encore, la preuve sera donnée sur scène parce que, non, les Ramones ne sont pas morts !

Ramone’s not Dead , pas vraiment un Tribute (non, pas de perruques à frange, pas de perfecto non plus, ni d’imitation vocale) plutôt un Cover Ramones.
Mais que reste-t-il, s’il n’y ni l’accoutrement, ni le rappel des personnages ? Pas mal de choses quand-même…
Il reste un groupe, l’héritage, beaucoup, énormément d’énergie et des hectolitres de sueur !

« Nous sommes un groupe de personnes un peu fêlé, un peu borderline, des accidentés de la vie qui ont trouvé un refuge et un certain « équilibre ». Dans l’infini de la musique, il y a de la place et nous en sommes heureux.
Nous nous retrouvons dans le fameux slogan « We accept you, you’re one of us », avec un accent bien plus joyeux que celui de Tod Browning. Ça rayonne, c’est sauvage, c’est puissant, c’est l’héritage des Ramones !
Sur scène, que l’on soit 5, 10, 100 ou 500, l’attitude et l’envie est la même en passant ce message de ralliement : que tu sois blanc, noir, rouge à pois verts, rose, bleu ou arc en ciel on t’accepte, tu es des nôtres…
Voilà qui nous sommes… »
Pas de cookies pas de vidéo…